LES HERNIES ET ÉVENTRATIONS 

La hernie inguinale

La hernie inguinale intéresse le pli de l’aine.

C’est la hernie la plus fréquente ( 120 000 interventions en France par an)  

Son traitement repose sur la réintégration du sac herniaire dans la cavité péritonéale et la réparation de la zone de faiblesse musculaire.

Cette intervention peut se réaliser par deux approches :

-Antérieure : incision inguinale d’environ 5cm,  abord de la région par en avant et réparation utilisant  un renfort prothétique

- Postérieure : l’abord se fait par coelioscopie  et la région est abordé par en arrière, traitement de la hernie et mise en place d’un renfort de paroi.

Dans la majorité des cas une anesthésie générale est nécessaire, toutefois, en cas de contre-indication à l’anesthésie générale, une voie antérieure sous anesthésie locale est réalisable.

Ces interventions sont majoritairement réalisées en ambulatoire (pas de nuit d’hospitalisation)

Les hernies de paroi et éventrations

Les hernies antérieures concernent principalement les hernies ombilicales et les hernies de la ligne blanche.

Elles correspondent à une voussure apparaissant sur une partie de l’abdomen.

Une éventration est le même phénomène mais survenant en regard d’une incision chirurgicale, parfois ancienne.

Le traitement des hernies antérieures ou éventrations repose sur la réintégration du contenu extériorisé et la mise en place d’un renfort de paroi ( prothèse)

Cette intervention peut se réaliser par deux approches :

-Antérieure : incision en regard de la hernie ou de l’éventration, abord de la région par en avant 

-Postérieure : l’abord se fait par cœlioscopie  et la région est abordée par en arrière

Ces interventions sont faites sous anesthésie générale.

En fonction du type de hernie ou d’éventration, la durée opératoire va de 30 minutes à plusieurs heures dans les cas complexes, la durée d’hospitalisation va de 0 jour (ambulatoire) à plus d’une semaine dans les cas complexes.

  • Doctolib
  • Facebook